6 – Cuisine Kyrgyz 101

cuisine du kyrgyzstan : Un pays rural champion de la cuisine locale!

Journée 2 de ce grand périple à vélo : j’apprends à découvrir les paysages magnifiques de ce pays et la cuisine du Kyrgyzstan : locale et simple!  Tout au long de ce voyage, je découvre à quel point le Kyrgyzstan est un pays rural dont la vaste majorité de la population vit de leur propre culture maraîchère.  De toute évidence, cela influence grandement leur manière de préparer la nourriture et de manger au quotidien.  J’ai d’ailleurs eu la chance de visiter ce petit pays d’Asie Centrale durant le temps des foins et des récoltes.  Je ne compte plus les nombreux camions faire preuve d’une multitude de stratégies pour faire rentrer le plus de balles de foin possible dans leurs boîtes sur les grandes autoroutes du pays!

Un camion rempli de balles de foin!

Un camion rempli de balles de foin!

Des plats réconfortants en tout temps!

Ce que j’aime le plus du Kyrgyzstan, c’est que contrairement à de nombreux pays que j’ai visités, cet état semble avoir été extrêmement peu touché par la culture américaine.  Fait surprenant, les portions dans les restaurants sont assez petites, et tout, absolument tout, est fait à la main avec les ingrédients locaux disponibles dans la région.  La norme, ici, c’est que rien n’est pré-fait ou importé : c’est vraiment impressionnant   Par exemple, ce plat de nouilles typique servi avec des morceaux de piments.  Bref, il y a très peu de fritures et c’est rempli de légumes du jardin… c’est tellement rafraîchissant!  J’ai fait tellement de pays ou les aliments étaient noyés dans l’huile, la cuisine santé du Kyrgyzstan fait du bien!

Une soupe locale très traditionnelle : bouillon de tomate, piments, épinards et petits morceaux de viande

Une soupe locale très traditionnelle : bouillon de tomate, piments, épinards et petits morceaux de viande

Du pain maison en grande quantité pour le plaisir des cyclistes!

D’ailleurs, les Kyrgyzs font du très bon pain, qui est fait de manière entièrement artisanale dans un four de bois.   Disponible dans tous les petits magasins (et yourtes!) sur le chemin, c’est le repas parfait du voyageur à vélo : vraiment pas cher et plein de calories!

Honnêtement, j’admire comment les gens vivent simplement ici.  Il n’y a aucune publicité, pas de grandes surfaces, seulement de petits dépanneurs ou tout est acheté à l’unité ou au kilo en vrac.  C’est vraiment à l’opposé de notre culture de grande consommation… et ça me fait vraiment du bien.  Tout est local et nutritif, sur la route, aucune sur-stimulation de publicité.

Les traditionnels pains ronds Kyrgyzs

Les traditionnels pains ronds Kyrgyzs

Un boulanger local

Un boulanger local

C’est sans compter les fruits et les noix séchés à la main au soleil.  Bref, il y a de tout pour sustenter un cycliste.

Les délicieux petits pains ronds! Remplis de viande et de bouillon gras : source idéale d'énergie pour les cyclistes!

Les délicieux petits pains ronds! Remplis de viande et de bouillon gras : source idéale d’énergie pour les cyclistes!

Une cuisine qui suit le climat et les paysages locaux

De même, en traversant différents endroits, j’ai eu la chance de goûter à de nombreux mets variés.  En effet, la culture culinaire change à travers les régions comme tout est cuisiné local. C’est donc super intéressant de faire le tour du pays!  Ça tombe bien, parce qu’avec la chaleur intense et les pentes sur la route, j’ai besoin de souvent m’arrêter souvent pour reprendre des forces.  Heureusement, non seulement, il y a du pain, mais également plein de melon d’eau à un prix dérisoire!  J’en ai mangé en quantité durant mon voyage!

Super hydratants! Les juteux melons Kyrgyzs!

Super hydratants! Les juteux melons Kyrgyzs!

Bref, rien de finirait aussi bien une longue randonnée à vélo que des bonnes brochettes d’agneau!  Wow! Après cette découverte, j’ai vite découvert que les grillades sont la force de Kyrgyzs!!!!  Les brochettes ne sont pas disponibles partout au pays malheureusement, mais quand elles sont là, j’en commande toujours!   Grillées à même le feu, préparée à la main avec de la viande fraîche, je vois pas ce qui pourrait mieux servir la carnivore en moi!

Moi devant plusieurs brochettes de viandes! Le barbecue Kyrgyz, c'est le grand luxe, surtout après une grande journée de vélo!

Moi devant plusieurs brochettes de viandes! Le barbecue Kyrgyz, c’est le grand luxe, surtout après une grande journée de vélo!

 

Oh miam! Je vous conseille absolument les kebabs!

Oh miam! Je vous conseille absolument les kebabs!

Bref, le ventre bien rempli, je suis prête pour ma prochaine journée à vélo après avoir découvert la Cuisine du Kyrgyzstan : locale et simple!

Y-a-t-il de quoi manger pour les cyclistes au Kyrgyzstan? Oui, et c'est vraiment délicieux!

Y-a-t-il de quoi manger pour les cyclistes au Kyrgyzstan? Oui, et c’est vraiment délicieux!

Envie d’en savoir plus sur mon voyage à vélo au Kyrgyzstan?  Retrouvez-moi dans le prochain article! http://pleinairvoyagesetcompagnie.com/2018/10/17/routine-adaptee-pour-un-voyage-a-velo-au-kyrgyzstan/

7 – Une routine adaptée pour un voyage à vélo au Kyrgyzstan!

Lonely Planet Central Asia 7th Ed.: 7th Edition

Leave a Reply