7 – Au milieu des temples

Swayambhunath, le temple des singes.  Un des endroits mythique de Katmandou, mais certainement pas le seul!  Cette ville respire les lieux mythiques.

IMG_5740

Entre singes et stupas, des femmes vendent quelques des offrandes ou des fleurs.  D’autres familles allument des chandelles et prient.  Et les singes sont partout.

IMG_5744

Un peu plus loin à Katmandou, entre les nombreux petits magazins, garages, stands, il est possible de se glisser dans des cours intérieures un peu cachées, un peu ouvertes dont le coeur est rempli de stupas, un élément important du Bouddhisme, puisqu’elles représentant en quelque sorte Bouddha.  C’est fascinant de voir ces bâtiments orangés aux galleries faîtes de bois, qu’on dirait prêtes à craquer à tout moment.

 

J’ai d’ailleurs eu la chance d’aller au Népal avant le tremblement terre ayant eu lieu en 2015.  J’ai donc pu observer le Durbar Square avant qu’il ne soit détuit lors de cet évènement.  Je garde donc précieusement ces images.

11

C’est absolument incroyable d’observer cet ancien palai royal.

IMG_5759IMG_5757

Et Katmandou a ce côté aussi tellement moderne.  Il y a tous ces temples, bien sûr, mais Katmandou c’est une foule de petits restos, marchés, rickshaw, vélos.  Je suis prête à m’engouffrer une fois de plus à travers ces interminables ruelles.

Et vous, dans quels pays avez-vous visité des temples dont vous avez vraiment apprécié l’architecture?

 

 

14 – Parmi les moines

Me revoici en ville.  Au coeur de la tradition tibétaine.  C’est franchement hyper intéressant de voir comment cette culture prend forme en milieu urbain.  Ganzi est l’endroit idéal pour en apprendre plus!  Aucun doute que l’on est au coeur d’une grande transformation (pour le meilleur?).

D’un côté, il y a les petits chemins de terre et de pierre serrés de petites maisons traditionnelles à la mode tibétaine.

DSC03705 (1)DSC03709

De l’autre de nouvelles constructions chinoises, avec des toits à la couleur uniforme ; des villages reconstruits au grand complet…  En traversant la région en autobus, on peut voir des villages franblants neufs avec des toits rouges, bleus, jaunes..

DSC03703 (1)

Heureusement, Ganzi a gardé tout son charme!  La ville, située au coeur de plusieurs montagnes offre une vue imprenable sur la région.

DSC03726 DSC03723

Ganzi, de par ses scènes de la vie quotidienne, est vraiment fantatique!  Les moines se promènent un peu partout avec leurs beaux chapeaux-casquettes.  Leurs chapeaux me font penser à ceux de la télésérie «La soeur volante».  Dans cet univers tellement différent de chez moi, je me sens complètement dans un autre monde, vivant à un autre rythme, à une autre époque.

DSC03728

Et c’est sans compter ma traditionnelle visite au marché.  J’y ai trouvé un boucher un peu fatigué!  Couchés dans sa viande, il a manqué une belle vente avec moi! 🙂

DSC03719

J’ai aussi découvert une nouvelle coupe de viande.  Que j’ai nommé «le derrière de yack».  Et oui, en regardant bien la photo, on voit bien la queue et la forme du derriere du dit animal!  Il parait que c’est très tendre!

DSC03720

Et c’est compter les magnifiques temples!

DSC03715

Et vous, avez-vous déjà vu d’aussi beaux temples?

 

 

 

 

13 – Parmi les yacks

Quand je suis arrivée à Kanding, j’ai eu le coeur géant.  Dans cette ville à majorité tibétaine, j’entrais exactement à l’endroit où j’avais rêvé aller en Chine.

DSC03604

Et quelle ville!  Entre temples et grands bâtiments, un grand torrent scindait la ville en deux!  J’avais beau ne pas avoir de chauffage à l’auberge où je séjournais et être glacée toute la nuit entre les murs de ciment humides, j’étais heureuse d’être là.  Le lendemain, ni une, ni deux, je montais la montagne située au centre de Kanding.  Je me revoie encore si heureuse au-dessus de tous dans les nuages touchant ce temple tibétain où se trouvait un bouddha géant!

DSC03613

DSC03623

Mais ce n’étais que le début!  Demain, je vais dans la steppe, à Litang.  J’ai fait des pieds et des mains pour arriver à cette ville dont je rêve depuis longtemps. En effet, en essayant de comprendre la femme qui parlait exclusivement mandarin à la billetterie, on m’a dit que la route que je souhaitais emprunter pour aller à ce trésor tibétain s’était effondrée sous la crue des eaux.  Il me faudrait quatre jours de transport pour aller jusque là-bas en faisant le contour de la route détruite!

Cahotique, le chemin pour se rendre à Litang?  Les chauffeurs chinois aiment à faire penser à leurs passagers qu’ils vont mourir à chaque tournant! Et hop on glisse un petit peu.. oh le précipice est vraiment beau!  Aie, Aie, Aie!  Avec beaucoup de chance, j’arriverais dans ce lieu carrément mythique… la steppe!

Ici, aucun arbre à l’horizon, nul sentier où marcher.  Que des endroits à parcourir à l’infini, à pied où à cheval parmi les troupeaux de yacks.    C’est aussi à Litang que j’ai vu des populations de nomades vivre dans des tentes et faire des courses de chevaux ornés de rubans colorés.  Je me croyais dans un film honnêtement.

DSC03658 (1)

DSC03698

Et des temples tibétains comme je n’en ait jamais vu.  Des beautés architecturales.

Litang, c’est aussi l’endroit où j’ai cru que j’allais enfin manger du fromage!  Avec les élevages présents, je croyais que le gens fabriquaient eux-mêmes ce produit.  J’en rêvais, puisqu’en général les Chinois mangent très peu de produits laitiers.  Je suis donc allé au village m’en acheter et c’est avec grand enthousiasme que j’ai pris une croquée géante… de beurre ranci!  Beurk!  Et oui, pas de fromage ici mais bien du beurre de graisse de yacks… Miam!

DSC03665DSC03667

Et un brin de modernité par ici et là.  Comme des moines à motos!

DSC03673 (1)DSC03671

Aller, toute cette route m’a creusé l’appétit!  Je vais au marché, justement il y a une tête de yack fraîche!

DSC03639 (1)

 

8 – Les mythiques temples d’Angkor

Bienvenue au Cambodge!!

Directement arrivée à Phnom Penh, j’ai eu la chance de visiter de magnifiques temples  et bâtiments gouvernementaux à l’architecture si typique du pays : toits dorés et coins recourbés, c’est tout à fait unique! Cette jolie et vivante capitale vaut la peine d’y faire un tour!  Entre les tuk-tuks et les cafés d’inspiration française dus à la colonisation, j’ai été surprise de voir… un gros éléphant traverser la rue, tout en buvant un excellent café!  Wow, ces moments cocasses me font sentir à l’autre bout de la terre!

DSC03028

Au pays des savoureux currys, j’ai pris le bus jusqu’à l’endroit le plus mythique du pays : les temples d’Angkor!  Franchement, même si le lieu devient de plus en plus touristique, le charme unique de cet endroit est vraiment envoûtant.  En louant un tuk-tuk pour la journée, il est possible d’aller visiter les temples les plus reculés et d’être seul au fond de la forêt.  Pour ma part, c’est le plus intéressant, loin des foules, il est plus facile de profiter au maximum de l’esprit de ces magnifiques temples.

DSC03059 - Copie

En fait, marcher au milieu de cet endroit de prédilection des Kherms est complètement fascinant.  Des visages géants sculptés à même la roche aux  femmes aux seins nus dansant sur les murs, je n’ai rien vu de pareil en Asie, ou d’ailleurs dans le monde.  Ce sont des designs uniques au Kmers.

DSC03073 - Copie

Ce qui rend l’expérience encore plus mythique, c’est clairement la nature qui reprend peu à peu sa place sur ces vestiges.  Des arbres géants mangent un peu partout les temples.  Il est même difficile de dire si les lianes brisent les temples ou si elles les retiennent de s’écouler.

DSC03093 DSC03089 - Copie

DSC03111

Dans tous les cas, visiter les temples d’Anghor relève de la grande aventure.  Grimper un peu partout dans ces différents lieux donne l’impression de parcourir un terrain de jeux géant pour adultes.  Les motifs gravés ou façonnés dans les murs sont tout à fascinants.

DSC03141

DSC03086 - Copie

DSC03060 - Copie

DSC03145

Bref, les temples d’Angkor, à visiter absolument au Cambodge!

Et vous, quels sont les temples les plus impressionnants que vous avez visités?