Histoire de puces de lit

 

 

Veux-tu entendre une bonne histoire de puces de lit?

Jusqu’à maintenant, à travers tous mes voyages, j’avais toujours été vraiment très chanceuse.  Même si c’est assez commun pour les voyageurs, jamais, dans aucune auberge de jeunesse ou dodo chez l’habitant, je n’avais attrapé des puces de lit… jusqu’à ce que je voyage au Mexique….

Je quittais alors la ville Oaxaca, une ville magnifique et si colorée et je me dirigeais vers Puesto Escondido.  Je voulais profiter de la plage pour mes derniers jours au Mexique.  A travers les années, j’avais entendu toutes sortes d’histoires à propos de ces bestioles, et je connaissais les trucs de base pour tenter de les éviter dans les auberges de jeunesse, mais c’est lorsque je commençais à m’assoupir dans l’autobus et que j’ai entendu une dame crier :

-Oh dios mio hay pulgas de cama en el bus!!!!!!!!!!!

(Oh mon dieu, il y a des puces de lits dans l’autobus!)

Rapidement, d’autres cris se sont faits entendre.  Des dames brandissaient leurs enfants couverts de piqures.  La chicane a commencé et le bus a du arrêter.  Plusieurs passagers se sont mis à attaquer verbalement le chauffeur en lui disant que c’était complètement fou qu’ils laissent des gens prendre l’autobus, alors qu’il était infecté.  La réalité, c’est que nous étions pris au piège…  avec les puces de lit!  Plusieurs voulaient retourner au départ, afin de se faire rembourser leur billet et prendre un autobus propre, alors que d’autres pensaient que jamais les passagers ne seraient dédommagés et qu’il fallait continuer.  Les visages devenaient rouges, certaines mamans pleuraient parce que leurs enfants se faisaient piquer à vue d’oeil.  Le chauffeur de bus ne savait pas ou se mettre.  Clairement, il devait continuer son trajet au plus vite, parce que sa paie en dépendait.

Finalement, il n’y a pas eu de résolution, même après une longue altercation d’au moins une demie-heure.  Le bus a continué malgré tout.  Durant les heures qui ont suivi, nous avons tous eu le temps d’avoir nos baggages et nos vêtements complètement infestés par les puces de lit, puisque le trajet durait toute la nuit.

A notre arrivée à l’auberge de jeunesse, j’avais énormément de piqures.  J’ai pris toutes les précautions nécessaires pour éviter de transmettre les puces dans ce nouvel endroit, c’est-à-dire n’approcher aucun de mes biens personnels près des tissus et lits de la chambre..

Maintenant, je devais trouver un moyen efficace de tuer les puces que je transportais avec moi.  Sur internet, j’avais lu que les températures extrêmes tuaient les puces : le froid, le chaud et l’eau.  En voyage, c’était vraiment difficile de trouver un congélateur, une sécheuse ou un fer à repasser qui pouvaient immiter des températures ou très élevées ou très basses.  J’ai donc immergé mes vêtements, mon sac-à-dos et mes souliers dans de l’eau, puis après plusieurs heures, j’ai fait sécher mes vêtements sur la plage au soleil brûlant.  J’ai répété l’opération pendant plusieurs fois-jours et par la suite j’ai inspecté chacune des coûtumes de mes vêtements.  Au bout de plusieurs tentatives et bien des démangeaisons, je suis venue à bout des puces de lit.  C’est certain que cette aventure a occupé beaucoup de mon temps de voyage, mais c’était définitivement la priorité.  Je ne pouvais pas prendre de chance et la fin du voyage a été plus qu’occupée!  Pour être certaine de ne rien ramener à la maison, j’ai par la suite mis mes items personnels dans un sac de plastique scellé en prennant l’avion, puis au congélateur à mon arrivée, suivie par la sécheuse.   Ouf!

Quelle histoire!

 

andreanneparenteau

Bonjour! Bienvenue sur mon blog! Ici, vous trouverez plusieurs articles sur ma passion pour le plein air et les voyages. J'occupe tous mes temps libres à découvrir le Québec et ses environs à travers différents sports. Dès que j'ai l"occasion j'attrape les occasion de voyager avec mon sac-à-dos. Voici les pays que j'ai visités : Chine, Vietnam, Laos, Cambodge, Népal, Bangladesh, Ethiopie, Ouganda, Malawi, Kenya, Tanzanie, Namibie, Zambie, Afrique du Sud, Nicaragua, République Dominicaine, Inde et le Cameroun. Cet automne, je serai à Waskaganish!

Leave a Reply