Les 9 règles d’or de la nouvelle maman

 

Devenir maman, c’est tout un chamboulement de vie.  Ma vie a tellement changé… et en si peu de temps!  Nos mini-e-s sont tellement beaux et précieux, mais c’est toute une tornade de transformations qui arrive avec eux!  Maintenant que ma croquette a un an, voici toutes les leçons que je tire de cette année mouvementée.  Je compte les imprimer et les mettre sur mon frigo pour mes les rappeler chaque jour, lorsque peut-être un jour je serai maman de nouveau d’un mini bébé!  Bref, voici les 9 règles d’or de la nouvelle maman.

  • Ne te compare pas aux autres, surtout pas aux autres mamans

Toutes les expériences de la maternité sont différentes et toutes se justifient.  Chaque choix est unique et valide. Tous comme tous les enfants ont leur propre rythme.  Suis ton propre instinct.  Ça ne sert à rien de se comparer et surtout de TE comparer -Ton corps, ta relation avec ton enfant, tes ambitions sont personnelles à ton parcours.  Tu te décourages surement avec des éléments qui ne correspondent même pas à ta réalité.  Tu es une maman extradinaire, telle que tu es, lâche les réseaux sociaux.

  • Valide-toi toi-même avec tes propres objectifs, tu es la seule qui sait par quoi tu viens de passer

Mon accouchement a été éprouvant.  Souvent dans ma guérisson, j’ai eu l’impression de faire un pas en avant pour deux pas en arrière.  La réalité, c’est que c’est impossible pour les autres de savoir par quoi tu viens de passer – pour ton accouchement, ton allaitement, tes nuits.  Apprends à ne pas attendre d’empathie de la part des autres, et apprends à être empathique envers toi-même!  C’est le plus beau des cadeaux que tu peux te faire! Fais-toi un autre café, achète-toi du thé fancy, prends soin de toi.  Tu es la seule qui peut vraiment le faire au final.

  • Apprécie ta vie telle quelle est, avec tes propres objectifs

Quand j’étais au Nord, ma réalité de maman était bien loin de ce que je voyais chez mes proches, ami-e-s, et même en ligne sur les blogues de maman.  C’était difficile pour moi de ne pas pouvoir valider ce que je faisais avec d’autres qui vivaient les mêmes défis.  Pas de cours de yoga maman-bébé pour moi ou si peu de moyen d’avoir accès à des ressources de support.

Par contre, j’ai réussi à apprendre à mettre ma fille par moi-même dans mon amauti, le manteau inuit que je portais.  Ça c’était un super accomplissement, car ça m’a pris des jours apprendre toute seule dans mon salon comme faire glisser ma fille en toute sécurité dans le géant capuchon dans mon dos.  Cet accomplissement m’a permis de devenir beaucoup plus autonome et de sortir de la maison par moi-même sans l’aide de personne.  Je n’ai pas pu amener ma fille à la piscine durant cette période par exemple, mais j’ai pu la transporter au chaud dans mon dos, et ça c’était un bel accomplissement dans mon contexte de vie ou les températures sont extrêmemement froideS.

  • Prend des pauses souvent, et vis-les sans culpabilité, répond à tes besoins

Durant la première année, souvent je n’ai pas pris de pauses, même si mon partenaire était à la maison.  Je n’étais pas vraiment capable de couper, je me disais que ma fille avait besoin de moi et je me sentais coupable de chaque minute de pause que je prenais.  En réalité, je ne coupais pas vraiment avec mon rôle de maman et donc, je ne me rechargeais pas vraiment mes batteries non plus.  Plus tard dans l’année, quand j’ai appris à vraiment m’arrêter, et j’ai réalisé la fatigue profonde que j’ai vécue.  Cette fatigue permanente a rendu mes journées plus longues.  Maintenant, je prends des pauses sans culpabilité, c’est mieux pour moi, et même pour ma fille.

Ça m’est aussi arrivé aussi de sauter des repas parce que j’avais trop de choses à faire : bébé dort, c’est mon seul moment pour plier du linge!  Maintenant, je ne fais plus ça.  Je mange et le linge peut attendre : je suis beaucoup plus calme une fois que j’ai mangé ou que j’ai pris une douche bien méritée!

  • Arrête de combattre ton corps, aime-le et forme une équipe avec lui

Mon accouchement a été difficile, mais je n’en suis pas responsable. C’est un concours de circonstances tout simplement.  Pourtant, j’ai pesté contre mon corps qui ne voulait pas retrouver sa force suite à ma grossesse.  En réalité, je ne l’ai toujours pas retrouvé!

Ouf!  Pourquoi je me suis fais vivre tout ça?

Ton corps est ton principal outil de vie, celui qui t’aide à prendre soin de ton enfant.  Rejette la culture de la diette et aime-toi comme tu es, super mom.  C’est tout un processus devenir maman, laisse-toi souffler un peu.  Avec le temps et des efforts, tu reviendras vers ou tu veux revenir quand ton corps sera prêt.

  • Trouve la chose qui te fait sentir toi-même, toi la femme que t’étais avant la maternité, et fait-la souvent

J’ai arrêté d’être déprimée le jour ou je suis partie pour la Nouvelle-Zélande.  Je venais de faire un vol interminable pour traverser la moité du monde avec un bébé qui dort si peu… et j’avais plus d’énergie que jamais.  N’oublie pas qui tu es, faire ce que tu aimes une fois de temps en temps, te donneras l’inspiration et l’énergie d’aller de l’avant et de t’occuper avec plus de patience de tes mini-e-s.  Voyager avec un bébé?  Même si c’est beaucoup de gestion de couches et de bouteille, c’est ce qui m’a redonné le courage de revenir au Nord une autre année et d’être une meilleure maman attentive pour ma fille.

  • Accepte qu’il y a des moments moins l’fun, mais qu’aussi, tout est temporaire

J’ai eu des moments moyens, ou ma croquette s’est finalement endormie sur moi après des minutes et des minutes de pleurs.  Oh combien de temps je suis restée assise dans le même maudit fauteuil de peur qu’elle se réveille et que ma pause ne dure seulement que quelques minutes.

C’est correct.  Cette réalité fait partie de la vie des nouvelles mamans…. et ça passe.

Horrifiée par la quantité de temps que je passais assis dans une chaise, j’ai demandé à ma soeur comment elle avait eu le courage de vouloir un deuxième enfant??  Elle m’a répondu que c’est temporaire… et c’est vrai.  Chloé ne dort que très très rarement sur moi en ce moment, elle est indépendante et veut jouer et courir partout.

Toutes les phases les moins agréable de la maternité sont temporaires.  J’espère me rappeler cela la prochaine fois.

  • Fis-toi à ton instinct

En tant que maman, c’est fou la quantité de conseils non-pertinents que tu reçois.  Au final, c’est toi la reine de ta maison, un point c’est tout.

Les 9 règles d'or de la nouvelle maman

Les 9 règles d’or de la nouvelle maman

 

  • Aime-toi, tu es une super-mom!

Laver le linge, rester soi-même à travers la maternité, laver la vaisselle, entretenir son couple, passer le balai, essayer de rester à jour avec ses ami-e-s, commander le linge chaud pour la prochaine saison, faire le tri du linge trop petit, préparer le souper parce que tu reçois, ramasser un vomi, faire le suivi de ton budget et de tes comptes bancaires, changer un couche, préparer un plat pour le prochain potluck, préparer le dîner avec ta minie dans le porte-bébé, penser à une activité éducative, passer le balai pourla 5e fois de la journée… OUF

Tu es une super-mom, rappelle toi-le.  La plupart du temps, tu accomplies plus d’une tâche à la fois ou pense à la prochaine chose que tu vas faire.  Le soir, tu t’écrases comme un patate, parce que tu as tout donné.  Des fois, tu es tellement fatiguée que tu n’as pas l’énergie de voir tes ami-e-s qui pourtant te font tellement du bien.

Hey, tu es une super-mom.  Et si les autres autour de toi de te voient pas ça, c’est correct.  Toi, tu le sais que tu fais ton possible, super-mom.  Voici les 9 règles d’or de la nouvelle maman.

 

Envie de lire d’autres textes sur la maternité? C’est par ici!

Lettre à ma fille

http://pleinairvoyagesetcompagnie.com/2019/01/29/lettre-a-ma-fille-reflexion-sur-la-maternite-et-les-voyages/

andreanneparenteau

Bonjour! Bienvenue sur mon blog! Ici, vous trouverez plusieurs articles sur ma passion pour le plein air et les voyages. J'occupe tous mes temps libres à découvrir le Québec et ses environs à travers différents sports. Dès que j'ai l"occasion j'attrape les occasion de voyager avec mon sac-à-dos. Voici les pays que j'ai visités : Chine, Vietnam, Laos, Cambodge, Népal, Bangladesh, Ethiopie, Ouganda, Malawi, Kenya, Tanzanie, Namibie, Zambie, Afrique du Sud, Nicaragua, République Dominicaine, Inde et le Cameroun. Cet automne, je serai à Waskaganish!

Leave a Reply