5 – Fitz Roy, randonnée parmi les pics rocheux de la Patagonie

 

As-tu déjà entendu parler de la Patagonie?  Si tu es un ou une fan de plein air, c’est certain que tu as entendu parler de cette mythique région de l’Argentine.  La Patagonie, c’est la Mecque du trekking, c’est l’endroit ou tous les passionnés de randonnée rêvent d’aller.

De mon côté, depuis que j’avais acheté mes billets d’avion pour l’Argentine, je rêvais d’y aller.  La Patagonie est une destination de tant de renom, je devais aller voir si celle-ci était à la hauteur de sa réputation!  Comme j’allais en Argentine que pour une courte période, j’ai épluché mon guide de voyage, afin de découvrir quel était LE trek de courte durée à faire dans la région.  De façon unanime, Fitz Roy est arrivée en haut de la liste.

Alors, qu’est-ce que Fitz Roy?  Fitz Roy ou quelques fois appelé Cerro El Chalten sont d’immenses pics de roches, faits de granite, faisant partie du Parc National Los Glaciares, tout comme le glacier Perito Moreno.  (Sur lequel j’ai écris un article la semaine passée, le lien ici.)

Avant d’entamer ma randonnée, j’ai d’abord été passé la nuit à El Chalten.  Un autobus relis la ville d’El Calafate, ou j’étais, jusqu’à El Chalten.  Le transport entre ces deux parties du Parc National Los Glaciares est donc très facile.  De son côté, El Chalten est un village de Patagonie dont le nom signifie bleue (en arrivant au sommet j’ai tout de suite compris pourquoi!).  C’était l’endroit idéal pour planifier la randonnée, faire le plein d’eau, de nourriture, et de matériel si besoin, avant le grand départ.

Personnellement, j’en ai profité pour louer une tente, un matelas de sol et un sac de couchage.  Il y a plusieurs petits magasins de location de matériel de plein air.  C’était l’idéal, car comme je ne partais que deux semaines avec mon sac-à-dos sans faire de la randonnée tous les jours, mon matériel de camping aurait été lourds à porter en tout temps.  Le village est en soi vraiment beau et situé au coeur de multiples montagnes, c’est vraiment l’endroit idéal pour se reposer et profiter de l’air frais de l’Argentine.  Il y a d’ailleurs plusieurs auberges vraiment pittoresques ou poser son sac-à-dos.

Pour débuter le trek, il suffit de se rendre à son entrée.  C’est très simple, celui-ci part directement du village d’El Chalten.  On arpente quelques rues qui vont vers la sortie de la ville, puis il y a un panneau d’accueil.  Et hop, que la randonnée commence!

Après seulement quelques kilomètre de montée, on se retrouve rapidement au-dessus de la vallée qui surplombe le village d’El Chalten.  C’est vraiment une vue à couper le souffle, surtout si proche de la ville.

Pendant plusieurs kilomètres le sentier suit la rivière, ce qui rend la randonnée vraiment intéressante.  Il y a d’abord une bonne montée, mais après cette première ascension, on arrive sur un plateau beaucoup plus en hauteur, mais également beaucoup plus plat.

Ce qui est spécial, c’est que le sentier de randonnée, une fois arrivée sur le plateau est complètement plat et très bien délimité.  C’est facile de voir à quel point ce sentier est emprunté, car il n’y a pas de doute que plusieurs randonneurs y marchent pour créer un sentier aussi tapé.

C’est quand même un grand point positif, car le paysage est vraiment beau.  Le fait que le sentier ne soit pas technique aide vraiment le randonneur à profiter pleinement de son expérience.  Dès cet endroit, on peut apercevoir au loin le Fitz Roy.

Pour bien se préparer pour la randonnée, il faut s’adapter au grand vent venant de l’Ouest qui souffle constamment et qui est caractéristique de la région.  Une tente qui supporte le vent et un bon coupe-vent sont de mise.  Perso, la tente que j’avais louée était une véritable antiquité et tombait en miette.. hi, hi.  C’est donc une nuit bien mouvementée que j’ai fait lors de ce trek!

La randonnée jusqu’au Fitz Roy est d’un total de 25 kilomètres et prend entre 8 et 9 heures à réaliser.  L’idéal pour profiter au maximum de l’endroit est de camper sur place.  Deux sites de camping sont disponibles gratuitement. Ça tombait bien, puisque c’était le jour de l’an, donc le 31 décembre!  Dans ma petite tente bleue c’était tout un moment!  Pour ma par, c’était parfait.  Cette randonnée si populaire de Patagonie a souvent la réputation d’être remplie de randonneurs…  Comme mentionné au début de l’article, la Patagonie est un lieu mythique pour plusieurs!  En ce sens, y aller un 31 décembre était super!  Les sentiers étaient vides et avec le camping gratuit, ça fait un jour de l’an vraiment différent et peu coûteux!

Finalement, le dernier kilomètres est très intense, puisqu’il s’agit d’une grande montée.  La température change également rapidement comme on prend beaucoup d’altitude en peu de temps et on se retour sur les flancs de la montagne.  Les vêtements sont donc vraiment appréciés tout en haut.

Une fois, la dernière grande montée faîte, le paysage change complètement.  La vallée qui était plutôt remplie de verdure laisse place à un univers complètement rocheux et sans végétation.  De nombreux endroits sont couverts de neige… d’ou l’idée d’apporter des vêtements pour tous les types de climats.  En effet, avec le vent et la montée, le sommet du Fitz Roy est beaucoup plus froid que la température au début de la randonnée.

Il faut arriver au Fitz Roy au bon moment pour voir ses pics rocheux.  Dans mon cas, j’ai pu prendre des photos de ceux-ci dans la vallée en bas de la montée finale.  Pourtant lorsque je suis finalement montée au sommet ceux-ci étaient cachés par une large brume grise.  Toutefois, même si je n’ai pas pu voir ces derniers de plus près, le laguna Torre était magnifique.  C’est le plan d’eau situé juste en bas des massifs rocheux.  Il prend une couleur de bleu profond, même avec un ciel couvert.  Il est même possible de descendre sur ses abords de petites roches pour aller toucher jusqu’à son eau.

Photo avec les pics du Fitz Roy en bas dans la vallée

Photo avec les pics du Fitz Roy en bas dans la vallée

Photo au sommet, sans les pics du Fitz Roy, en raison de la brume

Photo au sommet, sans les pics du Fitz Roy, en raison de la brume

         

Bref, est-ce que la Patagonie est si mythique qu’on le dit?  Oui!  J’ai vraiment aimé mon expérience.  C’est toujours aussi l’fun de partir pour plusieurs jours en randonnée.  Il y a vraiment un processus pour arriver au sommet.  Le Fitz Roy a été à la hauteur de mes attentes, c’est certain.  Et la Patagonie aussi!

andreanneparenteau

Bonjour! Bienvenue sur mon blog! Ici, vous trouverez plusieurs articles sur ma passion pour le plein air et les voyages. J'occupe tous mes temps libres à découvrir le Québec et ses environs à travers différents sports. Dès que j'ai l"occasion j'attrape les occasion de voyager avec mon sac-à-dos. Voici les pays que j'ai visités : Chine, Vietnam, Laos, Cambodge, Népal, Bangladesh, Ethiopie, Ouganda, Malawi, Kenya, Tanzanie, Namibie, Zambie, Afrique du Sud, Nicaragua, République Dominicaine, Inde et le Cameroun. Cet automne, je serai à Waskaganish!

Leave a Reply