Comment bien se préparer pour un trip dans les Monts Groulx

 

Les Monts Groulx, un endroit mythique pour faire de la randonnée

Avez-vous déjà entendu parlé des Monts Groulx!  Endroit mythique du Québec, c’est un lieu unique pour faire de la randonnée longue randonnée en  autonomie complète.  Voici tout ce que tu dois savoir pour la préparation des Monts Groulx.

A l’époque de mon expédition, je m’étais vraiment beaucoup préparé pour cette randonnée étant donné son aspect vraiment technique, mais force est de croire que j’avais oublié quelques petits points!  Aujourd’hui, je vous emmène dans tous les aspects de la préparation pour ce trip fantastique, afin qu’une fois sur place, vous puissiez profiter au maximum de cet endroit magique.

Vous voulez rire un peu et découvrir mon expérience personnelle de ces monts?  C’est ici :

Les monts Groulx

 

Préparons-nous donc pour cette belle expérience :

1 – Le matériel

L’environnement des Monts Groulx ressemble à un micro-climat, c’est-à-dire que la température qui y fait ne représente pas l’ensemble de la région ou ceux-ci se situent.  En ce sens, pour bien se préparer pour un trek dans ce type d’environnement, il faut toujours penser à la prochaine saison la plus froide.  Par exemple, j’étais très bien préparée pour un trek d’automne lorsque je suis allée.  Toutefois, la température nous a pris par surprise et j’ai du faire face à de la neige, du gel et de la pluie verglaçante, alors que j’ai entamé ce trek vers la fin du mois d’août!  Bref, si vous voulez être confortable, mieux vaut apporter des vêtements plus chauds que prévu et utiliser la technique du multi-couche.  En effet, la température peut grandement varier des premiers rayons de soleil tout chauds au matin, aux grands vents de l’après-midi.

Un point important : il y a de la bibitte!  Alors que le chasse-moustique est indispensable, je vous invite à aussi considérer un filet de protection!  Je sais, je sais, ça peut avoir l’air quétaine et surtout un peu trop, mais lors de la traversée d’une zone humide, les moustiques sont VO-RA-CES!  En d’autres temps, je ne porte jamais de filet, mais ici, j’aurai tout fait pour en avoir un!

Aussi, attention aux pieds mouillés!  Plusieurs zones sont humides et tremper ses bottes est très facile.  Un bon truc, en plus de l’idée d’apporter plusieurs paires de bas?  Apporter des sacs de plastique pour mettre ses pieds dedans à l’intérieur même des bottes.  Ce n’est pas très chic, mais lorsque les bottes ne sèchent pas d’une nuit à l’autre, c’est un moyen efficace d’être plus confortable.

2 – La nourriture

Comme il n’y a pas de points de ravitaillement dans les Monts Groulx, il faut se préparer à faire la randonnée en autonomie totale, ce qui peut demander beaucoup de préparation à l’avance au niveau des repas.  C’est un défi de taille, car le randonneur a besoin de beaucoup de calories durant un effort physique prolongé comme celui exigé durant l’ascension des Monts Groulx.  Toutefois, celui-ci a également besoin de porter le moins de poids possible durant ce type de défi pour préserver la majorité de son énergie pour la marche…. la solution : la déshydratation.

La solution idéale pour ce grand dilemme?  La déshydratation!  Cette technique de séchage de la nourriture aide nous seulement à conserver tous les nutriments des aliments, mais réduit considérablement le poids de ceux-ci.  A ce sujet, plusieurs randonneurs achètent des mets déjà préparés ou seul l’ajout d’eau chaude est nécessaire.  C’est une solution très pratique et délicieuse, mais qui peut être coûteuse à la longue.  Pour diminuer le coût d’une telle entreprise, je vous propose donc de vous aussi vous adonner à la déshydratation pour épargner quelques dollars.

Voici deux recettes simples pour entreprendre votre initiation à la déshydratation!

Déshydration 101 : Comment déshydrater du poulet

Déshydrater les légumes en cinq étapes faciles!

Dîner ou ne pas dîner

Côté collation, l’idéal est de préparer un mélange du randonneur très calorique.  En effet, les heures de marche stimuleront l’appétit au maximum.  Dans le cadre des Monts Groulx, ce sac de collation peut aussi, faire office de dîner.  En effet, s’installer pour préparer le repas en plein milieu du sentier, quelques fois en temps de grands froids, sera parfois vraiment peu pratique.  Dîner en marchant avec ce sac de collation est donc l’idéal pour préserver sa chaleur et garder du temps pour établir le campement à la fin de la journée.

 

3 – L’itinéraire

Planification et niveau de difficulté

Les Monts Groulx représentent un territoire de randonnée unique au Québec : un véritable micro-climat ou il est possible de se déplacer sans sentiers.  Le défi est de taille, car rien (à part quelques Inukshuks, n’indique les différents points permettant de s’orienter dans cet immense terrain de jeu.  Pour cette raison, en plus du défi concernant la conservation de la nourriture, il faut très bien se préparer pour celui que représentera l’orientation sur cet immense territoire.

La planification d’un tel périple dans la toundra est indispensable.  Tout d’abord, il faut savoir pour s’orienter, il faut savoir utiliser une carte topographique, une boussole ou un GPS.  L’utilisation de ces outils permettra ensuite d’être capable de planifier des journées adaptées aux capacités du groupe de randonneurs en prenant en considération les facteurs suivants : la distance de randonnée, la dénivellation du terrain et le nombre total de mètres de montée.

Ces trois éléments permettront de mieux adapter la distance parcourue chaque jour.  Par exemple, un groupe pourrait décider de monter une montagne, plutôt que d’en faire le tour, ce qui diminuerait la distance parcourue, et éviterait de passer par une zone marécageuse.  Un autre groupe, au contraire, pourrait tenter de faire le tour des zones surélevées sur son parcours, afin de rallier un point d’eau et de diminuer l’effort physique.  Le nombre de kilomètres effectués par jour peut donc grandement différé d’un groupe à l’autre.

Arrivée et départ

En partant de Montréal, les Monts Groulx sont à 15 heure de route.  Cela peut paraître une grande distance, mais… ça en vaut la peine!  Les Monts Groulx sont clairement une aventure unique au Québec!  C’est le paysage du sud du Québec qui se rapproche le plus de ce que j’ai déjà vu au Nunavik!  Croyez-moi pour bien connaître son Québec, la traversée de la route 189 est magnifique.  Question de vous ménager, je conseille également de dormir sur place une nuit avant et une nuit après votre aventure, cela vous permettra de vous ménager durant cette intense aventure!

Bref, maintenant vous savez tout sur la préparation des Monts Groulx!

Ressources

https://www.facebook.com/groups/188557424567717/

Voilà pour ce trek ultime parfait pour tester ses connaissances en survie en forêt!

Pour en savoir plus sur d’autres aventures québécoises de randonnée, c’est ici : http://pleinairvoyagesetcompagnie.com/2016/01/25/roadtrip-au-coeur-de-la-baie-james-2/

Roadtrip au coeur de la Baie-James

Leave a Reply