5 – Le campamento : le camp de jour dominicain!

Un matin dans l’action!

 

Apres tant de préparation,  le grand jour est enfin arrivé!  J’ai vraiment hâte de voir ce que tous mes efforts vont donner!  D’abord, vraiment excitée, je me suis levée à 6:00 du matin, car je devais finir de préparer un cours de français pour une personne de la Fondation qui participera a un stage au Québec.  Il devra apprendre le français rapidement, alors j’espère lui donner quelques bases qui lui seront utiles dans le futur!  Puis, à 7:30, je me suis rendue a la Fondation avec tous les bénevoles, les facilidadoras et mon groupe pour tout aller préparer.  L’excitation et le stress a monte parmi toute l’équipe!  Aujourd’hui, cest le camp de jour dominicain!

Nous nous sommes tous rendus dans le barrio de Rio Mar, un des quartiers les plus pauvres avec lequel nous travaillons.  J’ai clairement remarqué cette particularité lorsque j’ai été faire les inscriptions pour le camp avec Yamalie, une des facilidadoras avec qui je travaille.  Plusieurs maisons sont effectivement faites en ciment, mais d’autres sont aussi simplement en bois ou encore réalisées avec de la tole avec un plancher de terre battue. 

Du monde à la messe!

 

Bref, ce matin-là, j’ai couru partout pour accrocher les pancartes, m’assurer que tout le monde avait son materiel, que tous comprenaient les activités, etc.  Et a 9:00, tout a commence!  Youppi!  Le camps de jour prenait la forme d’une foire et chacune des facilidadoras était associée à un groupe d’enfants ou une activité en particulier.  A chaque 30 minutes, tous les groupes d’enfants changeaient d’activités en meme temps, afin de faire une rotation.  L’ultime défi était de garder l’ordre sur le petit terrain de l’école : avec autant de jeunes c’était vraiment difficile!  Ouf!  L’organisation était a son comble.  Il y avait beaucoup de choses à voir avec plus de 200 jeunes, 15 facilidadoras et environ 40 bénévoles!  D’ailleurs, j’ai couru partout pour que les changements se fassent a l’heure et que les collations soient distribuées un joyeux chaos. 

Et victoire!  Tout c’est très bien passé!  J’ai parlé en espagnol pendant toute la journée et j’ai vraiment réussi à me faire bien comprendre!  Les activités prévues ont bien fonctionné et tout était organise au quart de tour.  En résumé, les enfants se sont amusés et cela c’est le plus important!  Quelle journée intense!  Bien sûr, il y avait des améliorations a faire, mais en gros, tout est allé comme sur des roulettes et les enfants ont pu apprendre sur des themes qui les touchent tout en s’amusant!

Plein d’activités de sensibilisation pour le camp de jour dominicain!

Voici donc les activités que nous avions organisé :

1- El teatro de la violencia infantil (Le théâtre de la violence des enfants)

Avec des marionnettes, des facilidadores et des bénévoles faisaient des scénettes montrant des scenes de violence et proposaient des solutions aux enfants.  Apres les enfants pouvaient s’exprimer sur ce qu’ils vivent à la maison et par la suite jouer à des jeux de groupe.

2-El muneco sucio y el muneco limpio (Le bonhomme sale et le bonhomme propre)

Deux grands bonhommes étaient dessines sur des pancartes.  Les enfants devaient dire les differences entre le bonhomme sale et le bonhomme propre.  Après les facilidadoras montraient avec du shampoing, du savon et des brosses a dent comment garder une bonne hygiene comme le bonhomme propre.  Ensuite, les enfants chantaient des chansons inventées sur les habitudes d’hygiene afin de bien se les remémorer.

3-El teatro de los derechos infantiles (Le théâtre des droits des enfants)

Sur une pancarte étaient écrits tous les droits des enfants.  Une facilidadoras les lisait et disait aux enfants : <<quest-ce que cela veut dire pour toi>>.  Ils s’exprimaient alors et cela donnait souvent lieu a des discussions ou les enfants parlaient de ce qu’ils vivaient a la maison. 

4-Dibuja que hay en tu Corazón (Dessine ce que tu as dans ton coeur)

Dans un coeur, les enfants dessinaient ce qu’ils aiment : leurs familles, leur école, leurs rêves, etc…

5-Tu personalidad (Ta personnalité)

Les enfants dessinaient leurs visages et ajoutaient sur le côte une de leurs equalizes personnelle.

6-Dinamicas (Jeux de groupe)

Ici, les enfants <<lachaient leur fou>>!  Les animatrices les faisaient jouer a des jeux et chanter des chansons.  

Finalement, un campamento n’en serait pas un vrai sans imprévus…  Ainsi, sur l’heure du midi, une toile que nous avions installée pour protéger les enfants du soleil a été prise dans le vent, et sous sa force a arraché un poteau d’électricité amenant les fils en fonction au sol!  Donc, impossible de faire jouer les enfants dans la cours d’école…  Imprevu total!  Vite la solution!  On a donc appelé en vitesse l’électricien du barrio  et on a rassembler tous les enfants afin de chanter les enfants avec eux pendant 40 minutes, puis on a donné la collation et hop… le campamento du barrio de Rio Mar s’est termine dans la joie! Vive de camp de jour dominicain!

Curieux de savoir comment s’est déroulé ma première expérience d’initiation à la coopération internationale?  C’est par ici! http://pleinairvoyagesetcompagnie.com/2017/11/30/voyager-en-inde-a-17-ans-un-grand-voyage/

1 – L’Inde, avec mes grands yeux de 17 ans

Leave a Reply