4 – La Saint-Jean Baptiste en République Dominicaine!

 

Dans l’action!

Cette semaine, je suis dans l’action!  J’ai été occupée du matin au soir à organiser plusieurs événements importants à venir.  Trouver du temps pour tout faire est un défi intense!  Il y a beaucoup de réunions pour réaliser la journée de camp de jour sur les thèmes de la communication, la violence, les droits humains et l’hygiene.  En plus, je cherche du temps pour produire le rapport que je dois remettre à la Fondation sur les coûts, l’horaire, la coordination de cette journée et sur l’histoire et la population du barrio de Rio Mar.  Aujourd’hui, je vous parle de comment j’ai réussi à fêter la Saint-Jean Baptiste en République Dominicaine!

Grâce à tout ce brouahaha, j’ai énormément de difficulté à trouver du temps pour apprendre les terminaisons des verbes aux temps passés en espagnol.  Ceci est un sérieux handicap pour moi au niveau de la communication avec les Naguaens et pour la traduction de mes travaux.  Mais je continue, je préfère être trop occupée que m’ennuyer, c’est certain!  En plus, je prépare la Saint-Jean Baptiste en République Dominicaine.


Parallèlement, une représentante de l’organisme du Québec avec lequel je suis partie est venue évaluer notre milieu de stage.  En mission, celle-ci est venu vérifier le niveau de sécurité de la ville de Nagua, ainsi que la pertinence de la mission et l’engagement de l’organisme partenaire.  Nous sommes tellement occupés, je suis certaine que notre présence est très pertinente!  En plus, on apprend tellement ici!

Un super échange culturel

 

Notre groupe réalise aussi cette semaine la première partie d’un échange culturel a l’intérieur de la République Dominicaine avec un autre groupe de stagiaire.  En effet, six jeunes Dominicains venant du sud du pays, et ayant approximativement notre âge, sont venus nous aider à former une coordination solide pour nos camps de jour.  Tous ont été animateurs de camps de jour, ici, et font partie de différents organismes qui travaillent avec des jeunes sur les mêmes thématiques que nous.  Ils vont ainsi pouvoir nous montrer des chansons et des jeux typiquement dominicains à insérer dans notre propre organisation!  J’ai vraiment hâte!


Par la suite, dans quelques semaines, ce sera à notre groupe de Canadiens d’aller les visiter pour voir concrètement ce qu’ils accomplissent dans leur coin de pays.

La fameuse Saint-Jean Baptiste!



Dans un autre ordre d’idée, il était clairement impossible pour notre groupe de ne pas fêter la fête de la Saint-Jean Baptiste en République Dominicaine : le 24 juin arrive à grands pas.  Nous avons donc organisé une grande fête ou nous avons invité tous les membres et les bénévoles de l’organisme, les Dominicains de San Ruan, ainsi que nos familles d’accueil, afin de célébrer le Québec!  Au programme, des jeux typiques comme la pomme dans l’eau, le bas nylon qui pousse la patate, le limbo, la gomme dans la farine et la chaise musicale…  On a même fait des pieds et des mains pour servir de la poutine et des grands-pères dans le sirop! 

Les Dominicains, qui sont toujours très bons joueurs, ont tous participé en riant avec en trame de son Les Cowboys Fringants.  Je ne peux pas vraiment dire s’ils ont apprécié la poutine, mais les jeux en tous les cas ; ils ont adorés!

La réalisation du camp!



Le lendemain de cet événement. Saint-Jean Baptiste en République Dominicaine, se tenait notre premier camp de jour.  Plus de 175 enfants se sont présentés pour les différentes activités prévues!  C’était l’occasion pour notre groupe de vraiment voir comment les facilidadoras (animateurs de salle d’aide aux devoirs) fonctionnent avec les enfants.  Cela a été un beau succès, mais je ne peux pas dire qu’il n’y a pas eu d’imprévus!  Maintenant que nous savons a quoi nous attendre, c’est vraiment l’occasion d’adapter nos programme en fonction de nos ressources et du comportements des enfants et de mieux se préparer pour la prochaine fois!  

De mon côté, les cours de français vont bon train et je dois dire que j’adore ca!  Les Dominicains inscrits au cours sont vraiment motivés. 

Anecdote de la semaine : Je ne suis plus seule dans ma chambre, je la partage avec plusieurs coquerelles!

Cet article vous a fait pensé au Québec?  Venez découvrir mon dernier récit sur mon passage à la Baie James! http://pleinairvoyagesetcompagnie.com/2015/09/08/arrivee-a-waskaganish/

Arrivée à Waskaganish, Baie James!

Leave a Reply