1 – A l’aventure! Direction Nagua! Récit de mon deuxième stage d’initiation à la coopération internationale

 

Deuxième expérience d’un stage d’initiation à la coopération internationale en République Dominicaine

Il y a maintenant 10 ans cette année (wow, le temps passe si vite!!), j’ai participé à ma deuxième expérience d’initiation à la coopération internationale en République Dominicaine!  J’avais alors tout juste 20 ans et cela se déroulait peu de temps après mon premier stage en Inde.  Un peu avant mon départ, le cœur rempli d’espoir et d’ambition, j’ai contacté, mon journal local, afin de pouvoir partager avec mon quartier (Pointe-aux-Trembles!) les grandes découvertes et leçons que j’allais apprendre de ce voyage.  Le résultat?  Quelques chroniques remplies d’un peu de naïveté et d’apprentissages sur la vie et l’échange interculturel que je vous livrerais, ici, durant les 6 prochaines semaines sur le blog!  Aller, en route! 

Prête pour le grand départ!

Prête pour le grand départ!


Un mandat bien intéressant!

Le matin du premier juin 2009, je me suis rendue à l’aéroport.  J’ai dit au revoir à ma famille, j’ai passé les douanes et je suis partie.  Á 6h00 du matin, au grand soleil, mon vol a décollé pour un nouveau pays ou je n’avais jamais mis les pieds.  C’était le début de mon aventure en République Dominicaine! 

Au programme, un stage d’initiation à la coopération internationale de 75 jours en collaboration avec un organisme local de la ville de Nagua, la Fondation Maximo Gomez.  Mon objectif?  Sensibiliser les jeunes Dominicains aux enjeux d’une sexualité saine, de même qu’à la création d’un camp de jour pour les enfants de 10 à 12 ans vivant dans différents quartiers de la ville, le tout regroupé dans un stage en gestion de projet.  Je suis absolument fébrile et j’ai hâte de passer à l’action!  Tout comme durant mon dernier stage en Inde, j’ai l’impression que je vais accomplir de grandes choses!

En route!

En route!


En route vers Santo Domingo, République Dominicaine

Santo Domingo, capitale de la République Dominicaine.  Arrivée sur les lieux, je me rends compte que la différence de température est frappante!  La chaleur est humide et lourde, impossible de l’ignorer.  Notre groupe de stagière passera trois jours ici, dans le but de s’acclimater, c’est donc l’occasion rêvée d’observer la culture locale! 

Première constatation : l’influence américaine est omniprésente.  Dans le quartier colonial ou je loge, les bâtiments et les églises baroques datant d’environ 1500 ans côtoient les dépanneurs qui servent en grand quantité des produits américains comme Coke.  J’ai même vu un PFK et un Hard Rock Café!  Les femmes sont très féminines, vêtements décolletés et talons hauts sont au rendez-vous!  Le sentiment d’être en Amérique Latine est indéniable.  Les rues sont remplies de toiles aux couleurs vives et locales, la conduite des automobilistes est pour le moins chaotique et la place centrale du petit hôtel où je loge pour l’instant,est dominée par un grand manguier d’où des mangues jaunes et juteuses tombent à n’importe quel moment!  C’est l’abondance!

Sur le bord de la plage!

Sur le bord de la plage!

J’apprends donc à découvrir la ville et la culture, tout en ayant très hâte de me mettre au travail à Nagua, ma destination finale.  Je prends l’autobus demain matin pour le grand départ!  J’y rencontrerai ma famille d’accueil et les Dominicains qui gèrent la Fondation Maximo Gomez.  J’ai hâte de passer au concret!

Curieux d’en apprendre plus sur mon dernier stage de coopération en Inde?  C’est par ici!

1 – L’Inde, avec mes grands yeux de 17 ans

 

République dominicaine – 2ed (Guide de voyage) (French Edition)

Leave a Reply