9 – Quand je me suis sentie comme le fromage séché du Kyrgyzstan!

Voyage à vélo au Kyrgyzstan : toujours dans une chaleur extrême

Ok!  Me voilà dans la partie la plus montagneuse de mon voyage à vélo!  Je suis bel et bien au coeur des montagnes!  Mon vélo file sur la route unique et serrée qui me permettra d’atteindre le Lac Issik-Kul…. ouf!  Et il y a de la montée!

Il y a souvent des statuts d'animaux dans les montagnes du Kyrgyzstan

Il y a souvent des statuts d’animaux dans les montagnes du Kyrgyzstan

Après avoir pliée ma tente installée sur la plaque de béton destinée à construire une maison qui m’a servie d’espace de camping pour la nuit, je ne compte plus les montées abruptes à venir devant moi.  Toutefois, même si je ne pourrais pas être plus au creux des montagnes, je ne suis pas seule sur la route… c’est que plusieurs touristes russes sont également venus admirer ces paysages à couper le souffle!  Et ils vont vite dans leurs gros bolides, ils filent sur la route et me klaxonnent… Le plus bizarre dans tous cela, est que même si je me sens seule au monde sur cette route étroite, je croise à tous les 30 kilomètres de larges cafétérias avec le wifi ou ces touristes viennent s’abreuver… c’est vraiment un intéressant contraste… surtout quand ils regardent mon vélo : pourquoi faire ce genre de sport sous cette chaleur absolument intense alors qu’on peut prendre l’auto! Ah ah, tous le monde trouve mon périple assez bizarre!

Route entre les montagnes juste après une longue descente!

Route entre les montagnes juste après une longue descente!

Montagnes du Kyrgyzstan

Montagnes du Kyrgyzstan

Au bout de quelques heures, fidèles à mes habitudes, je m’arrête pour faire le plein d’eau, me laver moi et mes vêtements et me reposer un peu.  Il fait tellement chaud, qu’en moins de 1 heure mes vêtements ont finis de séchés et me voici repartie sur les routes du Kyrgyzstan.

La rivière ou j’ai fait mon lavage durant ma pause.

Faire une pause-vélo sans arbre : est-ce vraiment une pause?

Vers 13h00, la chaleur est beaucoup trop intense et je décide de m’arrêter parce que franchement je n’arrive plus à rouler, surtout avec toutes ces pentes ascendantes.  Le hic, c’est que dans ce climat aride, il n’y a pas vraiment d’arbre autour de moi.  Il n’y a qu’un succession de flancs de montagnes avec de l’herbe.  Finalement, je me trouve un arbuste d’environ 3 pieds de haute, et je décide d’y passer l’après-midi!  Sous ce mini-arbre il y a juste assez d’ombre pour me couvrir, moi et mon compagnon.  Sous le soleil brillant, je fais la sieste en attendant que le soleil baisse.

Vers 16h00, je reprends la route, reposée.  Une gigantesque montée m’attend, mais qu’à cela ne tienne je dois la monter avant la fin de la journée!  Quelle aventure extrême!  Heureusement, comme par surprise, à la fin de mon ascension 3 yourtes m’attendent! Wow!!!!!!!!

Les yourtes ou j'ai été tellement heureuse de m'abreuver!

Les yourtes ou j’ai été tellement heureuse de m’abreuver!

Les yourtes, ici, sont comme de petits dépanneurs locaux, les gens vendent du fromage sec, du lait de jument fermenté et très souvent des boissons gazeuses tenues au froid avec de la glace.  Youppi!!  Je remplis ma gourde d’eau et c’est reparti pour quelques kilomètres de plus!

Un des arrêts-stop ou j'ai pu reprendre mon souffle!  C'est moi ou cela ressemble au Mexique?!

Un des arrêts-stop ou j’ai pu reprendre mon souffle! C’est moi ou cela ressemble au Mexique?!

Je dois avouer que le climat aride du Kyrgyzstan m’impression à 100%.  C’est dans doute le plus grand défi de mon voyage.  Quand je regarde mes photos, je trouve qu’elle ressemblent au Mexique!  Chaleur aride et arrêt stop plein de couleur, je ne m’attendais pas à me sentir au milieu d’un film Western durant ce voyage!

Arrivée à Balytchy!

Heureusement, de manière tout-à-fait incongrue, je descends une longue pendant de plus de 2 kilomètres et après avoir fait encore un peu de distance…. je vois enfin le signe de BALYTCHY!  Quel soulagement!!!!!!  C’est la première grande ville que je croise depuis des jours.

L'arrêt ou j'ai pu manger du délicieux poisson séché, un mets typique du Kyrgyzstan

L’arrêt ou j’ai pu manger du délicieux poisson séché, un mets typique du Kyrgyzstan

 

Manger typique pour un voyage tout aussi typique : poisson et fromage séché

Épuisée par cette lourde journée de chaleur, j’en profite pour souper dans les premières yourtes que je vois sur mon chemin : poisson séché et fromage séché!  Miam!

Le délicieux fromage séché du Kyrgyzstan

Le délicieux fromage séché du Kyrgyzstan

Je pense que c’est le fromage le plus particulier que j’ai mangé de ma vie.  Fait à partir de lait de jument, les Kyrgyzs le roule dans toutes sorte de forme de petites boules et en forme de creux de la main (miam du fromage en forme de creux de main, ah ah), il peut rester des jours et des jours au soleil sans jamais pourrir!  Bien sûr, ça goûte un peu le ranci, mais c’est tout-à-fait fascinant de trouver du fromage qui résiste à cette température là.

Mon vélo à mon arrivée à Balytchy!

Mon vélo à mon arrivée à Balytchy!

A la douche!

Bref, ce soir, je me paie la traite : je stationne mon vélo devant l’auberge et je saute dans ma première vraie douche depuis mon départ de Bishkek, la capitale du Kyrgyzstan.  Ouf!… Ca fait au moins 4 – 5 jours que je ne me suis pas lavée normalement, ça va faire du bien!

Moi, trop contente d'arriver enfin à Balytchy!

Moi, trop contente d’arriver enfin à Balytchy!

Sur les routes du Kyrgyzstan!

Sur les routes du Kyrgyzstan!

Vous voulez en savoir plus sur mes aventures du moment?  Suivez-moi sur Instagram! @pleinairvoyagesetcompagnie

Comment toute cette aventures au Kyrgyzstan a commencé?  C’est par ici :

1 – Du Nunavik au Kyrgyzstan : planifier un voyage lorsqu’on est déjà en voyage

Et vous, quels voyages à vélo avez vous faits?  Je suis vraiment curieuse!

 

Leave a Reply