3 – Escale expresse à Istanbul!

 

En débarquant de l’avion en provenance de Venise, je n’ai pas pu résister à l’idée de prendre mon visa pour la Turquie, directement à l’aéroport.  Je n’avais que 8 heures entre mes deux vols, mais c’était trop fort!  Qui a la chance que son vol transite par ce pays?! 60 $ plus tard, mon visa en poche, je me lançais dans cette ville immense fragmentée entre l’Orient et l’Occident qu’est Istanbul! Ohhhhh à moi l’aventure!

En deux temps, trois mouvements, je me suis lancée dans le métro avec quelques lires turques en poche (monnaie locale).  Est-ce que ce coup de tête en valait la même, c’est ce que j’allais découvrir!  A l’aéroport, il y a une multitude d’offre pour des guides locaux, mais cette fois-ci pour épargner mon budget, j’ai décidé de me lancer seule dans la foule!

La première chose que j’ai fait? Manger un baklava!

J’adore littéralement cette patisserie et franchement j’étais vraiment trop contente de la goûter à la saveur locale.  Dans les petits magasins bordant les rues, il y a d’ailleurs des pyramides et des pyramides de ce mets!  C’est l’abondance totale et mon ventre a failli exploser!

Je me suis vraiment régalée!  J’ai aussi eu la chance de manger des loukoums.  J’en avais mangé une première fois au marché Jean-Talon lorsque j’avais 15 ou 16 ans et c’était fou de réaliser que maintenant je mangeais la même chose à l’autre bout du monde!  Quel chemin parcouru depuis ma première job comme livreure dans ce marché ou j’ai pu toucher pour la première fois à des cultures tout-à-fait différentes de la mienne!

Tout cela pour dire que seulement pour le côté culinaire, mon escale expresse en Turquie a été absolument incroyable.  Être projetée du Québec, à l’Italie, puis à la Turquie à l’intérieur de 3-4 jours, c’était génial.  D’ailleurs, j’ai pu goûter à du lait fermenté pour la première fois, ici!  Un peu pétillant et salé, c’est vraiment particulier comme goût!  J’avoue que j’ai grandi dans une culture ou l’on apprend que si ça pétille ce n’est pas bon, alors c’est toujours absolument intéressant de voir comment à travers d’autres endroits dans le monde, les goûts sont perçus tout-à-fait différemment.

Je n’avais pas non plus réalisé qu’Istanbul était traversée et entourée par l’eau.  C’était donc aussi surprenant de réaliser que les fruits de mer étaient abondant dans cette ville! Un autre méga miam!

Bref, toutes ces découvertes se sont aussi faites dans un contexte qui m’était alors inconnu, mon premier pays du Moyen-Orient.  Autour de moi, c’était la grande foule, les petits marchés, les grandes mosquées.  J’ai trouvé Istanbul vraiment moderne et effervescente, remplie d’objets aux milles et une couleurs et de très très grands marchés!

J’ai quand même remarqué des lieux ou les hommes et les femmes étaient assez séparés.  Je me demandais d’ailleurs si j’étais au bon endroit.  Il m’a semblé que les petits endroits ou le thé était servi étaient très principalement occupés par des hommes.

J’ai aussi pu observer à quel point la Turquie est patriotique!  Des drapeaux du pays ornent le ciel très fréquemment.

Bref, après quelques heures seulement à m’être immergée dans la culture turque, je me dirige enfin vers le Kyrgyzstan.  J’ai peu de mot pour expliquer comment j’ai adoré mon escale à Istanbul et être catapultée dans une culture que je connais si peu durant quelques heures.  Non seulement, j’ai pu goûter à plein de mets locaux et sillonner des marchés et des rues inconnues, mais je pense que c’est une poussée d’adrénaline incroyable que de se dit à -Go!-

  • Débrouille-toi dans un nouveau pays, fais ton chemin, profite-en le plus possible.
  • Découvre comment te rendre en ville rapidement à partir de l’aéroport
  • Trouve la monnaie locale
  • Et reviens à temps pour ton vol

Bref, je me promets de revenir à Istanbul un jour!

Maintenant, à moi le Kyrgyzstan!

Leave a Reply