12 – Comment je me suis trouvé à 10 pieds du Dalaï-Lama

Un jour normal de la semaine, un jour sans histoire à Dharamsala, j’ai vu soudainement cette ville du Nord de l’Inde se transformer.  Tout à coup, la capitale du gouvernement tibétain en exil était en pleine ébullition, presqu’en train d’exploser de joie.  Partout, les gens nettoyaient les rues, l’avaient les allées, étendaient des drapeaux de prières.  A 15h00, une foule incroyable s’était amassée sur le bord de la rue principale de Mc Load Ganj.  Trois larges rangées de gens dans leurs plus beaux habits épaississaient maintenant les côtés de la route.

Incrédule, je regardais les gens autour de moi.  Qu’est-ce qui se passait?

Eh bien, eh bien, après un voyage en Occident, le Dalaï-Lama, leader suprême du bouddhisme tibétain, revenait au bercail.  Et oui!

Comme plusieurs Occidentaux, je connaissais de nom ce chef spirituel, connu à travers le monde!  Une vraie légende dans le monde de la spiritualité! D’ailleurs, il avait fait une entrée assez fracassante dans ma vie lorsque j’étais arrivée en ville!  A l’époque, j’avais à peine déroulé mon sac de couchage, quelques minutes après avoir rencontré ma nouvelle famille d’accueil, que ma mère de famille d’accueil m’avait vivement conseillé de changer la façon dont je dormais dans la chambre qui m’avait été assignée!  C’est que ma famille me faisait dormir dans la seule chambre fermée de leur appartement, soit la salle de prière.  Couchée dans la petite pièce de béton sans chauffage sur un meuble en bois recouvert d’un tapis sans matelas, j’avais commis l’erreur suprême! Effectivement, j’avais mis mes pieds du côté de l’hôtel où les prières prenaient lieu chaque jour! Pour la néophyte de la tradition tibétaine que j’étais, j’avais malheureusement commis une grande erreur!  Ouf, j’ai rapidement changé ma tête d’oreiller de bord et j’ai appris sur le champ que je ne devais plus jamais porter mes pieds dans sa direction!

 

Bref, j’ai compris rapidement l’importance de ce grand homme pour ma famille d’accueil et cela expliquait pourquoi la ville de Dharamsala faisait son grand ménage de printemps pour son arrivée!  Devant tant d’effervescence, j’étais moi-même vraiment enthousiaste par rapport à sa venue en ville!  J’avais lu son livre, et je dois dire que même si je ne me réclame d’aucune tradition religieuse, j’avais beaucoup aimé son approche de la vie.

7 – Comment le Dalai-Lama a changé ma vie

Quelques secondes plus tard, un large convoi de voitures emplissait les rues, les gens, le sourire aux lèvres, entouraient de très près la file de voiture.  Tous, sans exception, allaient écouter le mot d’arrivée du Dalaï-Lama.  Tout étant fermé en ville, j’ai rapidement suivi le flot de la foule pour me retrouver presque nez à nez avec le Dalaï!  Quelqu’un a pris ma main, puis un autre, puis sans m’en rendre compte, on m’avait amené dans la section réservée aux étrangers à quelques pas seulement du leader spirituel!  Oh boy!  Nous étions une vingtaine tout au plus.

Encore aujourd’hui, j’ai de la difficulté à décrire l’ambiance de ce moment, entourée de centaines de personne buvant les paroles d’un seul homme dans un respectueux silence de prière.  C’était à la fois fou de voir une foule aussi fervente (des gens écoutaient le mots de bienvenue jusque bien loin dans la rue) et de voir cet homme de mes propres yeux, alors que j’avais tellement lu sur le rôle politique qu’il avait eu lors de l’exil du peuple tibétain du Tibet.

Ouf, quelle expérience unique!

Et vous, avez-vous déjà rencontré un personnage célèbre comme le Dalaï-Lama?

Lonely Planet India (Travel Guide)

Leave a Reply