8 – Pashupatinath et ses morts

Je n’ai jamais été à Varanasi en Inde, cet endroit sacré où les personnes pratiquant l’hindouisme brûlent leurs morts.  Lorsque j’ai voyagé au Népal, j’ai appris qu’il existait un endroit similaire et je me suis vraiment demandée si j’allais y mettre les pieds.  En effet, en Chine, j’avais alors choisi de ne pas assister aux enterrement célestes issus de la culture bouddhiste tibétain : 16 – Les enterrements du ciel et de la terre.

Ici, j’ai eu un sentiment différent, que c’était un peu plus ouvert aux étrangers, comme tous pouvaient aller librement jusqu’à ce lieu.  Je ne sais pas si j’ai eu raison d’y aller, mais j’ai été vraiment touchée d’observer une vision tout à fait différente de ce que je connais de la mort.

 

IMG_5752

D’abord, comme dans plusieurs lieux hindous, plusieurs vaches erraient dans l’espace, comme cet animal est sacré selon cette religion.  Plusieurs sadhus y étaient également ; ces hommes choisissant de dédier entièrement leur existence à leur religion et la méditation.  En faisant ce choix, ceux-ci doivent d’ailleurs sacrifier un élément qui, à leur yeux, est vital.  J’ai donc observé plusieurs hommes fixer intensément le soleil, afin de perdre la vue et un autre le bras en l’air, incapable de le redescendre ; l’articulation s’était fixée au fil du temps et l’usage de ce bras était donc maintenant impossible.

IMG_5750

L’architecture était de toute évidence magnifique, comme ce couloir rempli de statues symbolisant les organes sexuels féminins et masculins.  Et les cérémonies traditionnelles d’offrandes étaient une fois de plus au rendez-vous.

IMG_5748

Quelques minutes après mon arrivée se préparaient déjà le premier «enterrement».  Le corps avaient déjà été lavé avec du lait et était maintenant enveloppé et déposé sur le bûcher.  Suite aux offrandes, le feu s’embrase et le corps brûle.  Peu à peu la famille se retire pour ensuite laisser cours au brasier.  Les cendres sont ensuite remises à la rivière.

IMG_5745

Assister à cette cérémonie dont le fonctionnement est si différent de ce que j’ai connu permet vraiment de réfléchir au sens de la mort pour cette société.  Ici, l’objectif de la crémation est de libérer l’âme du corps qui se réincarnera éventuellement.  C’est beaucoup plus visuel que chez nous et presque plus symbolique, puisque tout à un sens, le drap jaune, la rivière.  La mort n’est que la fin d’un cycle et le début d’un autre.

IMG_5641

 

Leave a Reply