23 – Le chemin, aussi important que la destination

 

Enfin arrivée au Parc National de la vallée de Kidepo

J’arrive enfin au Parc national de la vallée Kidepo.  Je n’arrive pas à y croire.  Que de chemin j’ai fait pour me rendre jusqu’ici.  

Ouf!  C’est incroyable, une famille de phacochères broute près de l’endroit où je dors!

Les petites huttes dans lesquelles il était possible de dormir au Parc Nationale de Kidepo

Les petites huttes dans lesquelles il était possible de dormir au Parc Nationale de Kidepo

Bienvenue dans un nouveau royaume, celui des zèbres, des buffles, des antilopes et des phacochères.  À moi, la savane!  Aujourd’hui, je fais la traque aux excréments, meilleurs moyens de repérer les animaux!  Attention aux fourmilières!

Au fur et à mesure que je traverse ces terres, je vois avec mes propres yeux, des animaux que je n’avais jamais vus de ma vie.

Vue magnifique sur les zèbres dans la savane africaine!

Vue magnifique sur les zèbres dans la savane africaine!

Ils nous regardent, fiers.

De nombreux troupeaux d'animaux!

De nombreux troupeaux d’animaux!

Au moment où j’admire cette faune, je réalise tellement de choses.  Autant, je me sens extrêmement chanceuse de m’être rendu dans ce parc national, autant je me sens aussi privilégiée d’avoir parcouru le chemin pour m’y rendre.

Tout un portrait!

Tout un portrait!

Des découvertes encore plus intéressante que le parc!

Je repense aux longs trajets d’autobus et de moto, à la découverte des Karamojongs, à la chèvre que j’ai mangé, à mon arrivée, il y a déjà plusieurs semaines en Éthiopie.  La vue de ces animaux n’aurait aucune saveur, sans tous les efforts que j’ai mis pour me rendre dans cet endroit reculé de l’Ouganda.

Ce buffle semblait m'observer avec de gros yeux!

Ce buffle semblait m’observer avec de gros yeux!

Je pense qu’à la vue de ces zèbres, j’apprend une belle leçon de vie :

Le trajet est aussi important que la destination.  Ce n’est pas la vue de ces zèbres qui m’a fait grandir, mais bien le chemin que j’ai parcouru pour y arriver.

Un village Karamojong près des montagnes, Ouganda

Un village Karamojong près des montagnes, Ouganda

Je me dis qu’il faut profiter de chaque petits moments, difficiles ou faciles, sur notre parcours.  Si j’avais été centré seulement sur l’atteinte de ce parc national, je pense que je n’aurai pas autant apprécié l’unique et magique ville de Kabong, puisque cet endroit n’aurait été qu’un point sur mon chemin, en attendant d’arriver à l’objectif.  Savourer chaque moment est plus important que tout.

Bref, le chemin est aussi important que la destination. 🙂

Et vous quelles leçons avez-vous tirées de vos derniers voyages?

Lonely Planet East Africa 10th Ed.: 10th Edition

La suite de cette épopée jusqu’à Kidepo?  C’est ici!

24 – Kampala, la bouillante

Leave a Reply