22 – Faire de la moto au royaume des Karamojongs

 

Objectif de la journée : trouver une moto

Le lendemain, je me lève tôt.  Objectif de la journée : trouver une moto.  Un petit défi compte tenu que du fait que tout le village sait qu’il y a une étrangère ici, et qu’elle n’a pas de transport pour poursuivre son chemin plus au nord de l’Ouganda, vers la frontière avec le Sud-Soudan.  Tout le monde est au courant!

Les magnifiques montagnes du Nord de l'Ouganda

Les magnifiques montagnes du Nord de l’Ouganda

Les négociations commencent avec un homme près de l’hôtel, qui en connait un autre, puis un autre…  En cinq minutes, une grande foule d’hommes forment un cercle autour de moi, et oui, ils sont tous prêts à m’aider!  Je me demandais comment je vais faire, pour faire tenir mon sac-à-dos et celui de mon compagnon sur la moto :

-Pas de problème ma soeur, j’ai de la corde faite en vieux pneu!  me répondit un des hommes.

La moto utilisée pour aller au Parc National de la vallée de Kidepo

La moto utilisée pour aller au Parc National de la vallée de Kidepo

Ah!  Ah!  Ici, la créativité des gens est infinie, avec les moyens du bord, on se débrouille toujours!  Je suis toujours fascinée de voir comment l’on peu réaliser tellement de choses avec peu!

La fébrilité monte autour de moi, il y a au moins une trentaine de personnes. Tout le monde veux voir les étrangers (Muzungu!) conduirent la moto!

Une route de terre et de l'air chaud : c'était vraiment une des plus belles randonnée à moto que j'ai fait de ma vie!

Une route de terre et de l’air chaud : c’était vraiment une des plus belles randonnée à moto que j’ai fait de ma vie!

Le début de la grande aventure!

Et je décolle… Et, c’est là, maintenant, un des plus beaux moments de ma vie!  Je n’arrive pas à y croire, je fais de la moto en Ouganda dans une région où presque aucun touriste ne s’est jamais rendu.  Mes cheveux sifflent dans le vent chaud de cette terre extrêmement aride.  Ici, il n’y a pas d’auto, ni de vélo, que des femmes à pieds transportant des branches gigantesques (vraiment!) avec un bébé dans le dos et des hommes transportant de lourdes poches de charbon.  Dans cet environnement irréel, j’ai le souffle coupé.  Je suis vraiment ici?  Près de ces montagnes escarpées, de ces dunes orangées et de ces villages avec des huttes?

Un village croisé sur cette route du Nord de l'Ouganda

Un village croisé sur cette route du Nord de l’Ouganda

Plusieurs Ougandais m’avais dit de ne pas venir ici.  On m’avait raconté que le royaume des Karamojongs est dangereux.

-Ces gens te tueront et brûleront ton auto, seulement pour se faire des souliers avec les pneus!

En route!

En route!

Au final, les Karamojongs sont littéralement magnifiques.  Ils ont les jambes aussi longues et effilées que leurs indispensables bâtons de marche, qu’ils gardent systématiquement avec eux pour diriger leurs bêtes. Habillés de leurs larges pagnes carottés, ils nous envoient la main.  Les hommes portent des chapeaux de style «Peter Pan».  Je soupire, c’est incroyable d’avoir la chance d’être ici.

L’air sec me brûle la peau, mais je m’en fou.  Je fais de la moto avec mon sac-à-dos accroché avec de la corde de vieux pneu et je traverse le nord de l’Ouganda.  C’est fou!

Avec la moto en Ouganda

Avec la moto en Ouganda

C’est littéralement fan-tas-ti-que.

Et vous, avez-vous déjà eu ce sentiment d’être tellement chanceux en voyage?  De faire l’expérience de moments tellement uniques?

Lonely Planet East Africa 10th Ed.: 10th Edition

La suite de cette aventure au royaume des Karamojongs, c’est ici :

23 – Le chemin, aussi important que la destination

4 thoughts on “22 – Faire de la moto au royaume des Karamojongs

Leave a Reply