Le Fjord du Saguenay

J’avais besoin d’une aventure au loin.  J’ai décidé d’aller descendre le fjord du Saguenay en kayak.  J’en ai eu pour mon argent, de l’aventure…  Voici les 4 erreurs d’une fille avec beaucoup d’ambition et un maigre soucis de la préparation…

IMGP1475 IMGP1498

Ça y est.  Après plusieurs heures de route, me voilà enfin au Saguenay!  En deux minutes, j’ai mis mon kayak à l’eau et ma veste de sauvetage.  Et hop, me voilà sur le fjord, je suis une grande exploratrice, que je me dis!  Erreur 1 : Je n’ai pas vraiment regardé la météo.  Le vent se lève, le ciel prend une couleur de grisaille et me voilà à la merci de la houle.  Au début, je me sens vivre.  Ah, c’est ça l’aventure : c’est Andy dans les vagues, c’est Andy l’invincible!  Erreur 2 : Pas de chance, je n’ai pas vérifié si la jupette de mon kayak est imperméable… quelle erreur majeure!  A la lumière de l’éclair, mon kayak se rempli d’eau et rentre de plus en plus dans le courant.  Je dirige mon kayak vers le côté, mais il n’y pas de côte, le Fjord du Saguenay est fait de magnifiques falaises de roches, tellement belles, mais où il est presque impossible d’accoster! A quatre reprises, dans les vagues, j’agrippe mon kayak sur un cran rocheux, et je pompe et je pompe, et je pompe l’eau.  A chaque reprise, j’arrive à faire quelques mètres.  Mais mon kayak se remplit à une vitesse ful-gu-ran-te, et devient extrêmement instable.  Je rame comme une défoncée.  J’ai peur de chavirer, j’ai l’impression que mon kayak va couler sous moi..  Et je chavire.  Et je panique.  Erreur 3 : Je n’ai pas de wetsuit.  Le froid me coupe le souffle.  Je panique.  Oh boy, c’est fret!  J’ai peine à respirer tellement j’ai froid.  Je finis par me calmer, je suis trempée, mais je suis la plus chanceuse de toute les filles, le courant me porte vers une plage où est justement situé mon premier campement!  Le pire est passé, mais Erreur 4 : Je n’ai pas vérifié si mes caissons étaient étanches.  Et non, il ne le sont pas.  Toutes la nourriture que j’avais apporté a pris l’eau… et les pâtes ont gonflé.  Je ris parce que je suis complètement ridicule.  Je me suis tellement mal préparée.  Il ne me reste plus qu’à me faire un feu… Et a faire sécher mes pâtes pour être sûre d’avoir de la bouffe jusqu’à la fin!

IMGP1490 IMGP1507

Autrement, il me restait trois jours de randonnée en kayak.  A part cette mésaventure, il s’agit d’un endroit magique.  Les sites de camping sont incroyables et les falaises entourant le fjord sont complètement majestueuses!  Bref, j’ai fait séché mes pâtes au soleil, bon après 2 jours elles goûtaient un peu le pourri, et j’ai profité des jours de liberté qui me restaient avec les bélugas qui nageaient autour de nous…  A faire et à refaire (mieux préparée :))

IMGP1530 IMGP1529 IMGP1526 IMGP1487

Leave a Reply