5 – L’amicale ambassade du Kenya

Je marche, je marche et je marche encore vers l’ambassade du Kenya.  J’ai besoin de mon visa pour le prochain pays.  En ce moment, à Addis-Abeba, c’est l’Épiphanie, et ça se fête en grand!  Des centaines de personnes habillées de blanc marchent et chantent en cœur des chansons religieuses.  Les habitants de la ville vont tous se rejoindre dans un grand parc pour célébrer ensemble. Deux Éthiopiens se mettent à me parler.  Ils me racontent comment cette célébration est un excellent moment pour se trouver une femme ou un mari!  Les célibataires n’ont qu’à se teindre une mèche de cheveux en rose pour signifier qu’ils sont à la recherche d’un ou d’une partenaire.

Je rie ; c’est vraiment facile d’entrer en contact avec les gens ici.  D’ailleurs, pour que je me rende à bon port ; les deux jeunes hommes vont me mener directement jusqu’à l’ambassade du Kenya pour être certains que je ne me perde pas en chemin.

IMGP0092

J’entre dans le minuscule cubicule à l’entrée de l’ambassade.  On me fouille sommairement et on m’indique un autre minuscule bureau près de l’entrée.  Un homme en complet cravate m’y attend.  Tout de suite, la conversation s’engage sur tous les sujets du monde.  Dans cette pièce étouffante, je montre à l’homme dans la quarantaine des photos de la maison de neige que j’ai fait avant de partir du Canada.

IMGP0034

Il s’étonne de nos -30 degré et nous rions.  Nos réalités sont complètement différentes! C’est toujours un bon brise-glace de montrer des photos de chez nous aux gens.  Il s’agit d’un entretient formel, mais en attendant que je remplisse mes papiers, l’homme navigue sur Facebook en me parlant de sa famille.  Parle, parle, jase, jase, il me donne le numéro de sa sœur au Canada, à Toronto et son propre numéro de téléphone pour pouvoir l’appeler en tout temps.  Je ne m’attendais pas à ça d’un dignitaire!   Je commence à me rendre compte de ce qu’est l’Afrique ; tu vas chercher un visa et tu en ressors avec un ami!  Wow, je suis vraiment impressionnée par l’hospitalité des gens.

D’ailleurs, quand je reviens de ma rencontre, les gardes de sécurité rient dans leur barbe en me voyant arrivés.  C’est qu’ils ont gardé ma caméra durant mon entrée à l’ambassade et je suis assez certaine, grâce à leur air coquin, qu’ils ont jeté un coup d’oeil à mes photos! 😉

Et vous, avez-vous déjà vécu une expérience aussi loufoque que moi à l’ambassade du Kenya en Éthiopie?

Des questions sur mon itinéraire exact en Afrique de l’Est?  Voici la carte Google Map de mes déplacements!